Québec entend poursuivre et améliorer ses efforts pour lutter contre la maltraitance des personnes âgées, y consacrant une enveloppe de 45,8 millions de dollars sur six ans, en vertu d’un plan qu’il a dévoilé jeudi.

Ce deuxième plan du genre du gouvernement libéral, présenté par la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, s’échelonnera de 2017 à 2022.

[…]L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a mieux reçu l’annonce de la ministre Charbonneau. Sa présidente, Judith Gagnon, a dit constater « une évolution » avec les nouvelles mesures, mais il faudra selon elle aller plus loin.

C’est un pas vers le mieux-être. Est-ce que ça va enrayer tout? Je ne crois pas. Est-ce que ça va plus loin? Oui, je le crois.

Judith Gagnon, présidente de l’AQDR

Parmi les mesures que Mme Gagnon trouve « intéressantes », celles qui touchent la maltraitance financière ont le plus retenu son attention, en particulier la mise à contribution de partenaires spécialisés comme l’Autorité des marchés financiers et la Société d’habitation du Québec.

 

Article provenant de l'AQDR - National publié le