aines-retraite-argent-hdm

Les crédits d'impôt offerts par le gouvernement fédéral pour soutenir les proches aidants et les aînés sont insuffisants, indique une nouvelle étude commandée par l'Association médicale canadienne (AMC).

Tout en soulignant les lacunes des crédits d’impôt, l’étude propose deux options qui permettraient de mieux soutenir les aînés et les proches aidants.

L’AMC évoque la création d'une nouvelle Allocation canadienne pour aînés et proches aidants d'aînés, qui offrirait «un soutien financier direct et augmenterait le remboursement fédéral des dépenses personnelles associées aux soins de santé à 11,8 milliards $ d'ici 2035».

Autre option soulevée, notamment la création de crédits d'impôt remboursables, qui augmenteraient le soutien du gouvernement fédéral aux aînés et à leurs proches aidants d'environ 538 millions $ en 2019.

«Cette mesure améliorerait le soutien aux personnes, mais ne réduirait pas substantiellement le fardeau financier des aînés et de leurs proches aidants, qui devront tout de même assumer des dépenses personnelles associées aux soins de santé de l'ordre de 7,3 milliards $», note l’AMC.

Selon l’étude, les aînés et leurs proches aidants doivent assumer des dépenses personnelles associées aux soins de santé estimées à 5800 $ par année en moyenne.

«Prendre soin des aînés coûte cher à de nombreuses familles canadiennes», a indiqué la Dre Gigi Osler, présidente de l'AMC.

«Les programmes actuels sont inadéquats, et la situation ne fera qu'empirer à mesure que la population vieillit, a-t-elle ajouté. Nous devons aborder ce problème et offrir le genre de soutien que les aînés et leurs familles méritent et dont ils ont désespérément besoin.»

Article provenant de l'Agence QMI publié le